FRELON ASIATIQUE : Comment s’en débarrasser ?

Proche de la guêpe dans son apparence et ses habitudes (comme la construction d’un nid), le frelon asiatique fait figure de « nouvel » insecte nuisible (depuis déjà 2004) avec lequel l’homme doit composer dans les régions françaises. Non seulement il s’attaque aux abeilles, en voie d’extinction, mais sa capacité à piquer et à défendre sa colonie constitue aussi un réel danger pour les humains.

COMMENT DISTINGUER LE FRELON ASIATIQUE ?

  • Le frelon asiatique est dit « à pattes jaunes« , tandis que la guêpe ne possède du jaune que sur son abdomen, rayé jaune et noir.
  • S’il fait partie de la même famille que les guêpes, le frelon est plus imposant que celles-ci.
  • Il peut bâtir son nid en hauteur (arbre, recoin de charpente…) et au niveau du sol (ancien terrier de rongeur…).

Le frelon asiatique

COMMENT S’EN DÉBARRASSER ?

Le piège à frelon

Disposer des pièges tout autour de la maison permet d’éviter que les frelons ne s’approchent trop près et n’importunent les habitants, notamment lors de la saison d’été.

Toutefois, cette solution est loin d’être idéale puisqu’elle ne permet pas de tuer les reines, à l’origine des essaims, ET d’autres insectes comme les abeilles se font capturer également.

La destruction d’un nid de frelon

La solution idéale pour se débarrasser des frelons asiatiques résiderait dans la destruction pure et simple de leur nid. Pour cela, il existe des perches télescopiques permettant d’injecter un insecticide spécialisé dans les essaims. Cette intervention doit se pratiquer à la tombée de la nuit ou au lever du jour, quand l’insecte n’est pas actif et le plus tôt possible dans la saison.

Elle nécessite la plus grande prudence et doit, autant que possible, être réalisée par un professionnel pour éviter tout accident (se renseigner auprès de sa mairie).

 

PREVENIR ET SOIGNER LES PIQURES

  • Le frelon défendant son territoire, ne pas faire de gestes brusques en sa présence.
  • Comme la guêpe, il est attiré par le sucre. Ne pas laisser traîner de fruits, jus de fruits, sirops ou sodas.
  • À chaque printemps, faire le tour de sa propriété et scruter (avec prudence) les recoins où un nid pourrait être en construction. Cette mesure préventive permettra de faire appel à une entreprise de désinsectisation en cas de présence d’un essaim.

Bon à savoir : le frelon ne perd pas son dard lorsqu’il pique. Il peut donc piquer plusieurs fois de suite si son abdomen est encore rempli de venin. C’est cette répétition de piqûres qui peut représenter un danger dans certains cas.

 

Comment réagir face à une piqûre de frelon asiatique ?

La première manifestation en réaction à une piqûre de frelon asiatique est la douleur vive et le gonflement. Chez les personnes allergiques au venin (qu’elles le sachent ou le découvrent sur le moment) et les enfants, la vigilance doit particulièrement être de mise.

Consulter un médecin, se rendre aux urgences ou les appeler (faites le 15 pour le SAMU) dans les cas suivants :

  • S’il y a un antécédent d’allergie aux piqûres d’insectes ou si la piqûre concerne un enfant.
  • Si la victime a été piquée plusieurs fois.
  • Si la piqûre a touché le visage, la gorge, la bouche.
  • Si des réactions anormales (au-delà d’un léger gonflement et d’une douleur) sont constatées :
    • Malaise
    • Démangeaisons
    • Difficultés à respirer
    • Allergie qui se généralise à l’ensemble du corps.